top of page
dmm_logo_RGB-2.png
Rechercher

Hymne à la différence : Être son vrai soi ou ne pas l'être




Être différent, ce n’est pas simple. On parle souvent de la différence d’une personne lorsqu’on parle de santé mentale : trouble du spectre de l’autisme, douance, TDA/H...


Mais quand on est neurotypique et qu’on se sent quand même différent des autres ou qu’on a l’impression qu’on ne rentre pas dans une case, ça reste un défi.


Être ou ne pas être ce qui est attendu

On entend souvent dans nos bureaux et chez nos clients un besoin, parfois même inconscient, d’affirmer et d’assumer qui ils sont, parce qu’ils ont l’impression d’aller à contre-sens de ce qui est normal, conforme, attendu. Et oui, ça fait justement partie de notre rôle de vous aider à réaliser ce qui vous différencie et de l’assumer au maximum de vos possibilités. Toutefois, c’est bien souvent plus facile à dire qu’à faire, on s’entend.


Sortir de la norme, être le mouton noir, ça apporte de la lourdeur, son lot de questionnements. Il est possible d’en venir à se demander : pourquoi cette singularité? est-ce que je peux être comme tout le monde et rentrer dans le moule? Tout serait tellement plus simple…


On connait tous une famille ou un groupe d’amis uniformes et sans faux plis de médecins, d’avocats ou d’entrepreneurs qui fittent dans le même moule, pratiquent dans le même domaine ou la même profession. Il est normal de les envier et de se dire qu’il aurait pu être mieux d’emprunter un chemin similaire. Ça vient souvent réveiller une ambivalence: jusqu’où vais-je exprimer ma différence?


Et si c’était une force?

Ce discours sur le fait que de se conformer est plus facile n’est vrai qu’à court terme. Oui, en ayant emprunté le même chemin que les autres, l’inconfort est moins grand et vous n’auriez pas à faire une gymnastique mentale et sociale pour essayer d’avoir l’air de fitter dans le moule tout en sachant qu’au fond de vous, vous êtes différents, vous faites différemment. Vous ne perdriez pas non plus la reconnaissance que vous pouvez gagner à être comme les autres, à plaire, à satisfaire les attentes.


Mais si finalement c’était une force d’être différent? Que ça constituait un modèle pour ceux qui cherchent à se libérer des normes qui les écrasent? Que ça faisait de vous une denrée rare sur le marché du travail? Une personne exceptionnelle que les gens recherchent et qui vous rend unique. Une source d’espoir finalement. Et que ça vous permettait de vous déployer puisque vous oseriez mettre vos qualités uniques de l’avant et utiliser pleinement votre potentiel? Parce qu’à long terme, il n’y a rien de plus libérateur que de faire émerger son vrai soi!


Faire le deuil d’être dans le moule

Être différent, c’est aussi apprendre à aimer et à accepter cette différence.


Parfois, des évènements de vie permettent de se reconnecter à son soi fondamental. Les transitions de vie et les deuils ramènent à l’essentiel et rappelle l’importance de sortir du faux self, du masque social.


Dans ma pratique, je suis touchée d’être spectatrice de ces client.es qui osent faire émerger la meilleure version d’eux-mêmes. Et le courage m’apparait comme la meilleure façon de transcender ce vertige que cette affirmation de soi apporte. De marcher avec ce dernier pour lui faire comprendre qu’il nous rend plus fort avec le temps.


Le travail est exigeant pour arriver à accepter sa différence, mais en fin de compte, rappelons-nous que chacun possède ses unicités. En faisant le deuil d’être celui ou celle qui se conforme, de ne pas être dans le moule tant attendu, ça permet d’assumer davantage sa différence et d’afficher sa couleur unique, qui peut être noire, blanche ou en nuances de gris.


L’important est que ce soit la couleur que l’on souhaite, qu’on a envie de porter et d’afficher au monde entier. Accepter sa différence rend plus facile l’affirmation de soi, l’expression de sa meilleure version de soi-même, de son vrai self.


Choisir de sortir du moule et s’épanouir

Pour commencer à sortir du moule, voici quelques conseils pour y arriver une étape à la fois :

  • Octroyez-vous un temps de réflexion pour reconnaitre votre différence :

    • Qui êtes-vous fondamentalement?

    • Qu’est-ce que vous avez envie de faire qui va à contre-sens de la norme?


  • Prenez conscience de votre environnement et des attentes de votre entourage, qu’elles soient conscientes ou non-conscientes :

    • En quoi elles vous créent un inconfort?


  • Observez en quoi votre entourage est lui aussi différent finalement :

    • Quelle est leur couleur unique?


  • Comme tout changement engendre une perte, évaluez le risque d’affirmer votre vrai self :

    • Que risquez-vous par rapport à l’exposition de votre différence?

    • Qu’avez-vous à perdre?


  • Assurez-vous d’user d’agilité dans l’expression et l’affirmation de votre différence. Allez-y une action à la fois pour tester la réalité.


  • Enfin, acceptez l’inconfort que cela génère les premières fois :

    • Quelles émotions cela vous fait-il vivre? (tension, déséquilibre, anxiété, fatigue, surprise, euphorie, bien-être, etc.)

    • Est-ce que l’inconfort s’estompe avec le temps?


Dans le doute, n’oubliez pas que l’accompagnement d’un professionnel est possible pour accomplir ces changements importants, mais libérateurs!




댓글


bottom of page